• Projet National C2ROP
Chutes de blocs, risques rocheux et ouvrages de protection

Newsletter n°2 – Juillet 2016

C2ROP_1711x477

Newsletter n°2 – Juillet 2016

Actualités du Projet National C2ROP

Le Projet National C2ROP (Chutes de blocs, risques rocheux et ouvrages de protection) vous adresse sa newsletter dans laquelle vous retrouverez les actualités des différents groupes de travail.

C2ROP rassemble 42 partenaires, acteurs du domaine des risques rocheux (maîtres d‘ouvrage, ingénieries, entreprises de travaux, chercheurs, industriels) et bénéficie du soutien du Ministère de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer.

Le Projet est structuré autour de 3 axes principaux (Aléas, Risques, Parades) dont les travaux ont démarré en 2015.

Axe Aléas

Focus sur l’aléa de départ, premiers résultats attendus à l’automne

Pour la première fois, les paramètres permettant d’évaluer quantitativement la fréquence de départ des chutes de blocs pour certains types de falaise sont mis à la disposition des acteurs. Ils vont permettre de quantifier l’aléa résultant. Ainsi, une étude sur la blocométrie des blocs déposés par des éboulements récents a été réalisée à partir de mesures in situ et sur photos aériennes aux environs de Grenoble (38).
Combinée à la fréquence de départ des éboulements, la connaissance de la distribution des volumes des blocs permet de simuler la propagation des blocs sur une période donnée et d’estimer la fréquence d’impact sur les enjeux ou les ouvrages de protection (ainsi que le risque résiduel). Une première synthèse des données acquises par ISTerre et le BRGM a été réalisée et sera présentée lors du colloque Rock Slope Stability 2016. Un premier rapport de synthèse et de recommandations sera publié en décembre 2016.

Acquisition et traitement des mesures structurales pour évaluer et quantifier l’instabilité des blocs rocheux

Les données acquises sur le site des Pyrénées d’Ax-les-Thermes (09) (Site CEREMA) ont fait l’objet d’une première synthèse. Elles mettent en avant les potentiels d’instabilité suivant plusieurs familles de failles. Une présentation publique de ce travail et prévue en août sur le site d’Ax-les-Thermes. De son côté l’INERIS, grâce aux données d’un site rocheux met au point une méthodologie d’évaluation de l’aléa de versant sous-cavé (Scan 3D) avec une description des facteurs internes et externes favorisant les instabilités. Un premier rapport de synthèse sera disponible en septembre 2016.
C2ROP_Newsletter1_AxeAléasLa Réalisation d’un benchmark des différentes méthodologies utilisées pour quantifier l’instabilité des massifs rocheux est prévue pour la tranche 2 du projet national. Nous invitons l’ensemble de la communauté à rejoindre ce projet qui permettra de fixer la méthodologie de synthèse la plus performante tant dans le traitement du potentiel d’instabilité que dans les données recueillies sur site (densité, fréquence…).

Nouvelle approche de la modélisation des aléas localisés

Plusieurs expérimentations ont été réalisées dans les gorges de la Bourne (38) pour le suivi du confortement d’une écaille par mesure du bruit sismique. Le travail des partenaires (ISTerre, ADRGT-SAGE, 3SR, SNCF, Géolithe) a permis la mise au point d’une méthode simplifiée d’évaluation d’un aléa localisé à partir de la mesure de la réponse au bruit sismique et l’application de la méthode pour caractériser des structures rocheuses potentiellement instables sur des sites pour lesquels des données étaient disponibles antérieurement). Ce travail a donné lieu à plusieurs communications scientifiques dont un article accepté sur « Geophysical Journal International ».


Axe Risque

Axe risque : la vitesse de croisière est atteinte

C2ROP_Newsletter2_AxeRisques_photo001Le groupe de travail entre MOA s’est réuni à 4 reprises entre mars et juin. Lieu d’échanges fructueux et de débats animés, ils ont permis de partager les pratiques, de faire émerger des points communs, des difficultés, des besoins d’appuis méthodologiques, mais aussi des modes de faire réalistes et efficaces.

C2ROP_Newsletter2_AxeRisques_photo002Le Pôle Alpin d’Etudes et de la Recherche pour la prévention des Risques Naturels (PARN) a contribué par sa maîtrise des terminologies, concepts, méthodes et approches utilisées dans les pays limitrophes à éclairer les débats. Au cœur des discussions : la cyndinique (science du risque), les retours d’expérience et leur structuration, l’évaluation des vulnérabilités et la résilience, les méthodes de hiérarchisation et la priorisation des actions.
Les prochaines sessions permettront d’aborder la gestion intégrée des risques, le partage des données et le développement d’outils de mutualisation. L’objectif : poser les bases des actions R1 (Collecte des données) et R4 (Guides et recommandations).

En parallèle, l’action R2 (expérimentation sur ouvrages vieillissants) a établi le protocole d’expérimentation et se réunira le 12 juillet pour établir le planning des essais.
L’action R3 (modélisation) poursuit sur sa lancée.

Axe Parades

Guides techniques

Trois guides techniques sont en cours de rédaction dans le cadre de l’axe Parades :

  • Ouvrages déviateurs/déflecteurs
  • Conception des merlons
  • Surveillance instrumentale

Essais de petite à grande échelle

C2ROP_Newsletter2_AxeParades_Ecrans souples_photo001

Les participants au groupe de travail Expérimentation écrans souple (Cerema, IFSTTAR, INSA-Lyon, CD38, CD73, SNCF, CAN et GTS) ont terminé la première série d’essais portant sur les composants de l’écran conçu spécifiquement pour les besoins de C2ROP. Ils permettent de caractériser les nappes de filet CAN et les dissipateurs d’énergie GTS calibrés pour une énergie nominale d’écran de 300kJ. Ces résultats alimentent le développement et la validation des modèles numériques sur lesquels les doctorants du Cerema et de l’IFSTTAR travaillent. Dans les mois à venir, c’est l’écran complet qui sera testé sur la station de largage de CAN.

Essais grandeur natureC2ROP_Newsletter2_AxeParades_Genie biologique_photo001

Les premiers essais en grandeur réelle des écrans forestiers simplifiés (non freinés) ont été réalisés par IRSTEA et GTS dans la forêt communale de Notre Dame de Commiers (38). Pour contrôler l’énergie et le point d’impact, une tyrolienne a été mise en place afin de lancer le bloc de forme standardisée de 700kg contre des ouvrages de 13 mètres de portée. Au total, 6 essais ont été réalisés à des énergies d’impact allant jusqu’à 150kJ. Ces essais ont permis de tester plusieurs configurations d’ouvrage et d’acquérir des données expérimentales nécessaires pour le développement des modèles numériques.

 

Valorisation du projet

Le Projet National C2ROP mène régulièrement, en parallèle de l’exécution de son programme de recherche, des actions de valorisation afin de présenter les objectifs et avancées de ses travaux.

Conférence internationale Rock Slope Stability 2016C2ROP_Newsletter2_Valorisation_RSS2016_photo001

Organisée par C2ROP, la conférence internationale RSS aura lieu du 15 au 17 novembre 2016 à Lyon et rassemblera les acteurs scientifiques et techniques concernés par la stabilité de versants rocheux. RSS 2016 constitue ainsi une occasion unique de rencontre, de présentation d’entreprises et de solutions innovantes. Différentes formes de représentation sont proposées aux entreprises privées et publiques, notamment le 16 novembre lors de l’après-midi consacré aux expositions techniques. Devenir partenaire

Devenir partenaire du Projet National C2ROP

C2ROP_charte_p1Tout organisme peut demander à devenir partenaire du Projet National C2ROP.
L’adhésion au projet national C2ROP permet au partenaire :

  • de bénéficier de l’ensemble des résultats du projet,
  • de participer à l’ensemble des groupes de travail,
  • de réaliser des actions de recherche définies dans le cadre du projet,
  • de partager l’expérience et la vision des problématiques traitées,
  • de participer à la production des livrables, opérationnels et répondant à ses attentes.

Pour adhérer au projet national C2ROP et ainsi devenir partenaire du projet, il est nécessaire de s’engager à respecter les conditions fixées dans la charte du projetLa charte et le programme de recherche sont disponibles sur le site du projet. Pour toute demande : contact@c2rop.fr – 01 44 13 32 79

Le Projet National est administré par l’IREX, Institut pour la Recherche appliquée et l’Expérimentation en Génie Civil. Le cluster INDURA, Infrastructures Durables en région Auvergne-Rhône-Alpes, assure la coordination en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Newsletter_C2ROP_IREX_2016-03-09 Newsletter_C2ROP_INDURA_2016-03-09

Projet National C2ROP
www.c2rop.fr – contact@c2rop.fr
+ 33 1 44 13 32 79

Gestion administrative et financière

IREX
9 rue de Berri
75008 PARIS
E-mail : contact@irex.asso.fr
Tel : +33 (0)1 44 13 32 79

Coordination Région Rhône-Alpes

INDURA
55 avenue Galline
69100 VILLEURBANNE
E-mail : indura@indura.fr
Tel : 04 82 53 51 33

Direction

Président : Roland MISTRAL (Département de la Savoie)
Directeur : Jacques MARTIN (Egis)
Directeur Scientifique : François NICOT (Irstea)
Directrice de la valorisation : Marianne CHAHINE (Cerema)

Abonnez-vous à notre Newsletter