• Projet National C2ROP
Chutes de blocs, risques rocheux et ouvrages de protection

Génie biologique : expérimentations et développements numériques

L’intérêt écologique mais aussi économique de la prise en compte du couvert forestier comme protection contre les chutes de pierres est à l’origine de plusieurs programmes de recherche. Ceux-ci ont permis de démontrer et de quantifier l’efficacité de cette protection naturelle des forêts que l’on rencontre couramment sur les éboulis intercalés entre les falaises et les infrastructures de transports des Alpes du Nord, et à une autre échelle sur d’autres continents (Canada, Asie…). Le contexte économique actuel difficile, d’une part, et la pression sociétale qui pousse à l’optimisation du bilan carbone des ouvrages, d’autre part, ont conduit les entreprises et le monde académique à travailler conjointement sur des solutions nouvelles bénéficiant des avantages des deux solutions précédentes.

Les travaux de la tranche 1 de C2ROP ont permis d’explorer une piste de travail pour le développement de telles solutions consistant à adapter les ouvrages de génie biologique utilisés pour la compensation de la fonction de protection de forêts suite à une intervention sylvicole. Les ouvrages classiquement utilisés dans ce contexte sont des filets ancrés sur des arbres, aussi appelés écrans forestiers. Les travaux menés dans le cadre de cette action de recherche ont permis de réaliser des premiers essais de faisabilité concernant les écrans forestiers pare-pierres. Ces essais ont mis en évidence le potentiel de ces ouvrages pour une protection efficace jusqu’à des énergies de 100kJ environ.

Structure testée et schéma du dispositif d’essais

Les développements conjoints d’un modèle numérique de la réponse de ces ouvrages sous impacts et d’essais de calibration et de validation ont par ailleurs conduit au développement d’un modèle qui semble assurer une prédiction satisfaisante des essais expérimentaux, notamment en termes d’efforts dans les câbles porteurs et d’enfoncement maximal du bloc.

Le modèle ne peut pas encore être utilisé à des fins prédictives car une validation plus détaillée est encore nécessaire. Néanmoins, les résultats préliminaires obtenus mettent en évidence l’intérêt de ce type d’approches pour du prototypage numérique, permettant une réduction non négligeable des coûts de développement.

Gestion administrative et financière

IREX
9 rue de Berri
75008 PARIS
E-mail : contact@irex.asso.fr
Tel : +33 (0)1 44 13 32 79

Coordination Région Rhône-Alpes

INDURA
55 avenue Galline
69100 VILLEURBANNE
E-mail : indura@indura.fr
Tel : 04 82 53 51 33

Direction

Président : Roland MISTRAL (Département de la Savoie)
Directeur : Jacques MARTIN (Egis)
Directeur Scientifique : François NICOT (Irstea)
Directrice de la valorisation : Marianne CHAHINE (Cerema)

Abonnez-vous à notre Newsletter